top of page

Portrait - Xavier Chalifoux



Pour le portrait du mois d’octobre, nous sommes très heureux d’avoir eu la chance de nous entretenir avec Xavier Chalifoux, notre vedette locale !


Xavier a une surdité profonde des deux oreilles et ne porte pas d’implant. Il connait la langue des signes québécoise comme le fond de sa poche. C’est utile, car dans sa famille, son père entendant et sa mère sourde profonde communiquent avec la LSQ couramment.


Durant son adolescence, il a fréquenté l’école secondaire Lucien-Pagé, qui lui a permis d’être aux côtés d’enfants sourds au sein de sa classe, mais aussi de fréquenter des enfants entendants dans l’ensemble de l’école.

Dans ses souvenirs d’enfance les plus drôles, il nous mentionne que son ami malentendant et lui avaient tellement de plaisir à la garderie, que pour retourner à la maison, ses parents devaient l’attraper à la course en chemin afin de pouvoir s’en aller.


Sa transition de l’école primaire vers le secondaire fait partie de ses plus beaux souvenirs. Il nous avoue avoir grandement apprécié la grande liberté que l’école secondaire lui procure. C’est vraiment là qu’il a découvert toute la flexibilité pour apprendre et devenir le Xavier que l’on connait aujourd’hui.


Mais là où on connait davantage Xavier, c’est dans son rôle d’acteur ! Oui, oui ! Xavier travaille à la production d’une série pour lequel il tient le rôle très important d’un jeune sourd au sein d’une famille entendante. La série s’appelle Le Temps des Framboises et elle est disponible sur le Club Illico.


Le Temps des Framboises ça parle d’une famille d’agriculteurs qui, à la suite du décès de John, oblige la mère Elisabeth à prendre en charge la ferme familiale. C’est une histoire vraiment très touchante avec une touche d’humour.


Xavier nous confie qu’il adore les tournages, car l’ambiance est chaleureuse et les gens sont gentils et ouverts. Plusieurs des acteurs apprennent la langue des signes québécoise pour être en mesure de bien parler à Xavier.

En plus d’être acteur, Xavier caresse le rêve de devenir programmeur de jeux vidéo. Il a déjà commencé à en créer un pour le plaisir et il s’est promis de le terminer un jour lorsque le temps viendra. Ses amis le décrivent comme une personne comique, expressive et un leader positif. Son plus grand conseil ? Ne jamais abandonner et surtout toujours respecter les autres, peu importe les origines, l’apparence ou les traits physiques.





33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page